Waterloo autrement – De Waterloo à Sainte-Hélène – Basil Jackson


YVC

Les éditions Jourdan viennent de rééditer les notes et souvenirs d’un officier d’état-major “Basil Jackson”, préfacé par Yves VANDER Cruysen sous le titre De Waterloo…à Sainte-Hélène.

Jourdan: bicentenaire de Waterloo “De Waterloo à Sainte-Hélène”

couverture

Basil Jackson ou le “Young polisson” selon le Major Gorrequer Gidéon(ce dernier fait preuve d’un humour si féroce que ses descendants tiendront son journal secret jusqu’en en 1969 ). A côté de ce “polisson” se cache une autre facette, celle d’un témoin direct de la bataille de Waterloo et de ces terribles scènes des lendemains de guerre. Ce qui est déjà une contribution appréciable à l’histoire de Waterloo (VANDER CRUYSEN). Sa connaissance de la Belgique sera certainement un atout dans la transmission des ordres aux divers corps alliés. D’une rare humilité, son témoignage bouleversant sur la bataille de Waterloo est digne d’être lu et est construit d’une façon tellement réaliste qu’il est difficile de ne pas s’y attacher. Waterloo….Autrement! Par Yves VANDER CRUYSEN – éditions Jourdan

Jacques JANSSENS

Autres ouvrages de Basil Jackson en anglais :

Présentation du livre par Yves VANDER CRUYSEN : https://www.youtube.com/watch?v=CRbn8lhZaHc

Vidéos en épisodes :  http://napoleonbonaparte.be/2015/03/les-carnets-de-basil-jackson-retour-a-waterloo/ A l’occasion du bicentenaire de la bataille de Waterloo, les éditions Jourdan rééditent en français les Mémoires de Basile Jackson, témoin de la bataille aux côtés de Wellington qui a ensuite accompagné Napoléon à Sainte-Hélène. Ces mémoires, traduites en français en 1912, étaient pratiquement introuvables bien que quelques extraits plus connus continuaient à circuler. Elles ont été retrouvées par Yves Vander Cruysen, qui en a tiré le scénario de capsules historiques réalisées par TV Com (Brabant wallon), actuellement diffusées sur la RTBF et qui vont être reprises sur TV5 Monde en juin. Basile Jackson, mort en 1889 alors qu’il avait 94 ans, s’était engagé dans l’armée anglaise à 18 ans et a intégré l’état major de Wellington un an plus tard. Il a notamment assisté à Waterloo à la rencontre entre Wellington et Blücher, et a été chargé du nettoyage du champ de bataille côté anglais. Il était aussi à Paris lors de l’arrivée des occupants prussiens, puis s’est rendu à Sainte-Hélène lorsque Napoléon y a été envoyé en exil.http://www.sudinfo.be/1264646/article/2015-04-16/les-memoires-de-basil-jackson-reeditees-pour-le-bicentenaire-de-la-bataille-de-w

Joli garçon, très bon dessinateur, cultivé et brillant causeur (Dictionnaire historique de Sainte-Hélène de Jacques MACE). Bien qu’il n’ait vu l’Empereur qu’une seule fois, il est néanmoins l’espion de Hudson Lowe auquel il transmet tous ses jugements construits en grande partie de ragots recueillis auprès des proches de l’Empereur sans vérifications… et dont il fait l’éloge à Sainte-Hélène…et il restera néanmoins un thuriféraire de Lowe! (Napoléon prisonnier – Joseph Mougins-Roquefort – p 263 et suivantes). L’empereur dira de lui qu’il est un mirliflore et un mouchard! (Napoléon prisonnier – page 271).

File:Lieutenant Colonel Basil Jackson.jpg
Basil Jackson