Uniforms by Lepic


magasin

Le colonel-major des grenadiers à cheval de la garde Louis Lepic s’est rendu suffisamment célèbre pour laisser un magnifique tableau de Detaille et une histoire particulière que je vous convie à lire sur la page http://napoleon-monuments.eu/Napoleon1er/Lepic.htm

L’artiste Louis Lepic, originaire de la même région, est un dessinateur d’uniformologie de l’Empire qui se bat à coup de pinceaux contre la feuille de papier blanche faite de grenailles de coton pour nous restituer à travers les costumes, ces soldats d’autrefois. L’avantage de ses planches, c’est que c’est clair, précis, sans détails inutiles, et il a un style bien à lui où les courbes deviennent un des éléments essentiel du “tableau” ainsi que l’entrelacement face-dos. Ces éléments ainsi que d’autres dont je tais le secret promettent un “avenir” à ces planches qui s’affinent avec le temps. L’aquarelle est un médium très capricieux, mais sans défaut. Les photos ne rendent pas du tout justice à ses planches, qui sont plus lumineuses. Son style particulier,  c’est les costumes sans corps… il faut leur donner vie à travers les mots, les bons mots que l’on retrouve dans nos lectures (Merci à Océane). C’est un travail de longues haleine : 20 heures de recherche complémentaire sur l’uniforme et à peu près 12 heures entre le dessin et la peinture. Les tarifs en vigueur sont à la portée de nos petites “bourses” et permettent de posséder une oeuvre originale à petit prix!

Si vous désirez commander une planche ou un uniforme particulier : 

Site Internet  :                          http://lepic.e-monsite.com/album-photos/

Contact Courriel :             Louis Lepic  – louis.lepic@outlook.fr

Facebook :                          Louis Lepic


napoléon by Lepic

 La garde à pied Royale

garde royale

Les uniformes de la garde à pieds royale d’après le règlement du 14 octobre 1815. La garde comprend 8 régiments d’infanterie, 6 régiments français et 2 régiment…s suisse. il est important de noter que les 2 régiments suisse n’ont jamais portés la tenue prévus par le règlement. Ces derniers ne sont opérationnelles quand janvier 1817 et porteront une tenue décidé en juillet 1816, la tenue représenté sur la planche (les habit veste rouge bien sûr) nous montre l’uniforme perçu en 1822.

les régiments de la garde à pied sont à trois bataillons de 8 compagnies chacun et constitues 2 divisions d’infanterie complète. les suisses formant la seconde brigade de la seconde division.
les compagnies de grenadier et carabinier portent le bonnet d’oursin, avec plaque et guirlande pour les grenadiers, seulement avec guirlande pour les carabiniers. En 1816 l’intégralité des compagnie porteront le bonnet, avec plaque et guirlande pour les grenadiers, guirlande pour les voltigeurs et sans ornement particulier pour les fusiliers, l’intégralité porteront le plumet blanc avec cocarde blanche.
Les régiments français sont numérotés de 1 à 6 et les suisses 7 et 8.

 

L’Escadron Napoléon

12313626_1525806047743588_106075058163369815_nP1010236P1010237“Le bataillon Napoléon, aux ordres du chef de bataillon Malet, comprend un état-major et six compagnies, en tout, 607 grenadiers et chasseurs de Vieille Garde. Le bataillon reçoit un drapeau sommé d’une aigle, et dont la tablier est blanc traversé diagonalement d’une bande rouge portant trois abeilles d’or. La cavalerie est composée des chevau-légers polonais, auxquels quelques chasseurs à cheval et mameluks, 5 cavaliers, 2 sous-officiers et le lieutenant Séraphin, se sont joints. Le major commandant Jerzmanowski, grand seigneur, d’une “haute supériorité” forme deux compagnies : une compagnie montée de 22 chevaux, capitaine Schultz, bon géant de six pieds neuf pouces; une compagnie de 96 chevau-légers démontés, commandés par le capitaine Balinski, jeune officier de 30 ans, au service de la France depuis 1807, blessé à Wagram, légionnaire en 1813; 35 de ses braves ont versé leurs chevaux aux écuries de l’Empereur et sont mis à la disposition du capitaine Cornuel, de l’artillerie de la Garde, déjà à la tête de 43 canonniers…. La “compagnie Napoléon” est formée de 21 marins de la Garde…Ce corps de la Garde en miniature est placé sous la haute autorité du général Cambronne…Le général Drouot est gouverneur de l’Île…”

Source : “Napoléon et la Garde Impériale” par le cdt Henry Lachouque.

Les grenadiers de la vieille garde en 1815, plus précisément les 100 jours.

P1010120

Grenadiers à pied et à cheval de la vielle garde, Garde impériale 180911996950_1481725405484986_306075813_n

grenadiers à pieds  grenadiers à cheval
1 : grenadier 16 : guidon du 2ème escadron de grenadiers à cheval
2 : sergent-major 18 : détail de la fourragère
3 : adjudant sous-officier 19 : sabre de grenadier
4 : sergent 20 : adjudant sous-officier
5 : caporal-fourrier 21 : maréchal-des-logis
6 : caporal 22 : brigadier-fourrier
7 : chapeau 23 : brigadier
8 : bonnet d’oursin vue de face, 24 : surtout de grenadiers
9 : giberne de grenadiers 25 : bonnet de police
10 : fond de bonnet 26 : capitaine
11 : tambour 27 : trompette en petite tenue
12 : lieutenant de grenadiers 28 : maréchal-des-logis chef avec chevron de service
13 : sabre-briquet du modèle de la garde, 29 :grenadier à cheval
14 : plaque de bonnet, 30 : tapis de selle et chaperon de la troupe
15 : habit veste vue de trois-quart et de dos, 31 : tapis de selle et chaperon de trompette
17 : ornement de retroussis, 32 : bonnet vue de l’autre profil
33 : fond de bonnet
34 : habit veste vue de l’autre profil

Grenadier Voltigeur de la Garde Impériale 1860grenadier voltigeurLa garde impériale de Napoléon III est crée par le décret du 1er mai 1854, elle est renforcée par le décret du 17 février 1855, puis encore renforcé par une modification du décret de février en décembre 1855. A cet instant les grenadiers et voltigeurs de la garde à pied sont respectivement à 3 et 4 régiments d’infanterie, chacun de ces corps formant une division à deux brigades. la garde à pied comprend aussi 1 régiment de zouaves qui est intégré à la division des grenadiers, elle comprend aussi un bataillon de chasseur à pied et un régiment de gendarmerie à pied. Ne pas oublier un détachement du génie. La garde participera notamment à la campagne de Crimée, celle d’Italie et la guerre franco-prussienne de 1870.

The Imperial Guard of Napoleon III is created by the decree of the 1st May 1854. It is reinforced by the decree of the 17th February 1855, then by a modification of the decree of February on December 1855. On this moment, the grenadiers and voltigeurs of the foot guard are, respectively, at 3 and 4 infantry regiments, each of these corps making a division with two brigades. The foot guard also includes 1 regiment of zouaves, which is integrated to the division of the grenadiers. It also includes a battalion of chasseurs à pied and a regiment of foot gendarmerie, without forgetting a detachment of military engineering. The guard will participate, especially, to the campaign of Crimea, the campaign of Italy, and the Franco-Prussian war of 1870.

Compagnie de voltigeurs – Batterie de Neufchâtel – 1812voltigeur 18121: voltigeur, 2: caporal, 3 habit veste modèle 1812, 4: officiers, 5: cornet de voltigeur

1e et 2me régiment de la Garde à pieds prussienne en 1813 P10004961. Grenadier en grande tenue 1e régiment; 2. Tambour de grenadier, 1e régiment; 3. habit veste 1e régiment; 4. officier de grenadier au 2ème régiment; 5. sergent de fusilier au 2me régiment.

Demi-solde Simpletdemi-solde1. Grenadier ; 2. Cul de singe ; 3. Bonnet à poil de face ; 4. Ornement de retroussis ; 5. Sabre briquet de la garde ; 6. Tenue de demi solde attribuée à Mr Simplet en 1830 ; 7. Autre profil de grenadier ; 8. Tenue de demi solde possible de monsieur Simplet.

 
Leib-grenadier garde, saxe

Saxe11. Caporal en tenue de campagne ; 2. Premier Lieutenant en tenue de campagne ; 3. Shako de tambour ; 4. Giberne ; 5. Plaque de shako ; 6. Habit veste de trois-quart et de dos, 7: Cul de singe de bonnet, 8. Bande de tambour ; 9. Plaque de bonnet ; 10. Tambour en grande tenue ; 11. soldat du rang en grande tenue.

Fusilier-Grenadier de la Garde Impériale 1809Fusilier-grenadier Garde Impériale1. Flaque de shakos ; 2. Fusilier-Grenadier ; 3. Sergent-Major ; 4. Sergent ; 5. Caporal Fourrier ; 6. Caporal ; 7. Bossette de Jugulaire ; 8. Cocarde ; 9. Epaulette selon Martinet ; 10. Musicien ; 11. Lieutenant ; 12. Bande de shako d’officier ; 13. Giberne ; 14-15. Habit-Veste ; 16. Shako de face ; 17. Ornement retroussis Officier et Sous-Officier.

Cavalerie nationale de Silésie – 1813P10004911. Shako avec ornement de face ; 2. Officier ; 3. Compagnie d’Elite ; 4. 1er et 2ème escadron ; 5. 3me et 4me escadron ; 6. Schabraque d’officier et de compagnie d’élite ; 7. Schabraque de la troupe sous-officier et trompette.

Créations antérieures :

Ce diaporama nécessite JavaScript.