Thierry Lentz, Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur


Première distribution officielle des décorations de la Légion d’honneur (Jean-Baptiste Debret) dans l’église des Invalides le 14/07/1804

M. Lentz (Thierry, Christian, Marie), directeur d’une fondation culturelle pour ne pas la citer ; 32 ans de services a été décoré au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur – Mes félicitations personnelles à Thierry Lentz qui a su par ses écrits rendre accessible au plus grand nombre certains épisodes de la vie de Napoléon Bonaparte! En cette période du bicentenaire de la dernière bataille gagnée par l’Empereur, celle de l’immortalité, je me dois de rendre honneur à la Fondation Napoléon qui contribue également à perpétuer le souvenir et à nourrir notre mémoire! – Jacques JANSSENS

Thierry Lentz, Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur
Ce 30 mars 2015, au cours d’une cérémonie au Musée de la Légion d’honneur, le professeur Jean Tulard, de l’Institut, a remis les insignes de chevalier de la Légion d’honneur à Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon.

Son discours :

Thierry Lentz, discours de réception dans l’Ordre national de la Légion d’honneur.

Sa biographie sur Wikipédia : Thierry Lentz

Les belges et la légion d’honneur :

« Les Belges ont fourni à Napoléon vingt généraux, 175.000 conscrits et 50.000 morts sur tous les champs de bataille. » (Napoléon, empereur des belges p9-Jo Gérard)
« Ils avaient, en général, porté les armes pendant 5 ans et 2069 d’entre eux, en 1814, étaient décorés de la Légion d’honneur…Plus tard, en 1858, Léopold 1er autorisera 13.500 vétérans des campagnes napoléoniennes à accepter la médaille de Sainte-Hélène créée par Napoléon III pour honorer les anciens combattants. »(Napoléon, empereur des belges p348-Jo Gérard).

Comme me le rappelle un ami de “l’escadron sacré”, la légion d’Honneur n’était pas seulement donnée aux soldats mais également aux hommes de mérite, ainsi le liégeois Hubert Goffin (17711821), mineur belge. Il sauva de nombreux ouvriers mineurs lors d’une inondation du charbonnage de Beaujonc du 28 février 1812. Cet acte de courageux dévouement lui valut d’être fait Chevalier de la Légion d’honneur avec une pension annuelle de six cents francs d’un décret signé le 12 mars 1812 par l’empereur Napoléon Bonaparte. La décoration lui est remise, sous les vivats, le  22 mars 1814 à l’Hôtel de ville. http://fr.wikipedia.org/wiki/Hubert_Goffin

Y avait-il des belges à Waterloo? http://www.afew.be/Bataille/belges.html

Ce qu’il faut savoir sur la Légion d’honneur

https://carinejallamion.files.wordpress.com/2012/07/blog-napoleon-createur-des-lois1.jpg
Napoléon Ier, créateur des lois, Jean-Baptiste Mauzaisse, 1833. « Ma vraie victoire n’est pas d’avoir gagné quarante batailles, Waterloo effacera tout cela. Ce qui vivra éternellement, c’est mon Code civil », Napoléon Bonaparte.-https://carinejallamion.wordpress.com/2012/07/20/napoleon-bonaparte/

http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/ce-qu-il-faut-savoir-sur-la-legion-d-honneur-ia0b0n2755206

« La récompense des mérites éminents »

L’attribution de la Légion d’honneur est aujourd’hui encadrée par un code précis, rédigé sous la houlette du général De Gaulle en 1962. Dans son premier article, il est écrit que la Légion est « la récompense de mérites éminents acquis au service de la nation soit à titre civil, soit sous les armes. » Cette distinction se veut donc universelle et doit être attribuée aux représentants de tous les secteurs d’activité de la société française. Les « mérites » récompensés sont évidemment appréciés de manière relativement subjective. Il faut cependant qu’ils bénéficient d’une certaine « notoriété » et que l’individu décoré ait œuvré pendant au moins vingt ans dans son domaine. Les étrangers peuvent être nommés à la Légion d’honneur, mais ils ne font pas partie de l’Ordre à part entière.

À la création de l’ordre par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion était en général attribuée à des militaires ; mais on comptait déjà des peintres et des scientifiques dans ses rangs. Dans la promotion du 5 avril 2014, plus de 25 % des promus viennent du monde de l’économie et de l’entreprise, comme Tom Enders le président exécutif du groupe Airbus. Près de 20 % des élus proviennent de l’enseignement et de la recherche tandis que 23,4 % sont issus plus globalement de la fonction publique. La Légion récompense aussi ceux qui participent au rayonnement de la France à l’étranger. On y retrouve donc des représentants de la culture, du sport, ou encore des élus politiques. Il faut toutefois préciser que les élus et les sénateurs ne peuvent pas recevoir cette décoration pendant leur mandat.

Une procédure très codifiée

À l’image de la constitution de la Ve République, la procédure de nomination créée par De Gaulle repose sur le principe de la séparation des pouvoirs. Seuls les ministres en exercice peuvent proposer des candidats au grand chancelier de la Légion d’honneur. Le conseil de l’ordre de la Légion d’honneur se réunit alors pour examiner les candidatures avant de les transmettre au président de la République, en sa qualité de « Grand maître de l’ordre. »

Le chef de l’État peut retirer des nominations mais il ne peut pas en rajouter. Lorsqu’il les valide, les noms des promus sont alors publiés au Journal officiel comme pour ce dimanche 5 avril. Chaque année, environ 15 % des candidatures sont écartées au cours de cette procédure.

Pour que la Légion d’honneur respecte les principes démocratiques, il existe une procédure d’initiative citoyenne pour proposer des candidats dans le code de 1962. N’importe qui peut proposer un candidat qu’il estime méritant. Cette demande doit cependant être appuyée par cinquante signataires issus du même département que le citoyen à l’origine de la démarche avant que le dossier ne soit déposé à la préfecture.

Plusieurs promotions par an

La promotion du dimanche 5 avril, dite « promotion de Pâques », est la première des promotions civiles avec celle du 1er janvier (qui est paradoxalement la dernière de l’année précédente.). Il existe aussi deux promotions réservées aux militaires tous les ans : en mai pour les réservistes et en juillet pour les militaires en activités. Chaque année, environ 3000 personnes sont promues,dont deux tiers issus de la société civile.

On compte environ 92 000 membres de la Légion d’honneur actuellement, un nombre stable depuis quelques années. La Légion d’honneur est un titre que le porteur conserve à vie, à moins d’avoir eu un comportement contraire à « l’honneur ». Ainsi le cycliste Lance Armstrong s’est vu retirer son titre de chevalier de la Légion d’honneur en 2014, lorsqu’il a perdu ses sept victoires au Tour de France pour s’être dopé régulièrement.