Napoléon et l’Islam


En cette période de grandes polémiques ou la “religion” est prétexte à toutes les atrocités et au cautionnement de celles-ci, à des dérives d’idées extrêmes; j’ai personnellement été sensibilisé par un article récemment publié et mes recherches sur internet m’ont démontré que ce n’est pas la première ni la dernière fois que Napoléon Le Grand sera utilisé pour ou contre l’intime, la croyance, qui est parfois tellement profonde qu’elle ne peut plus être exprimée sans susciter le débat. Afin de replacer l’Église, la Mosquée, la Synagogue ou le Temple,… au milieu du village d’une humanité imparfaite, je souhaite par respect de la liberté des cultes et des différences qu’elles sous-tendent compléter l’article publié . Jacques JANSSENS

napoleon_and_his_general_staff_1867

En complément à un article récemment  publié sur http://www.zamanfrance.fr/article/napoleon-etait-il-musulman-15601.html dont le titre en lui-même est éloquent : Napoléon était-il musulman?   Je me permets de poser  le côté pragmatique de l’Empereur puisqu’il déclare dans ces mémoires :

“qu’ «Il fallait […] se concilier les idées religieuses […] ; il fallait convaincre, gagner les muphtis, les ulémas, les shérifs, les imams, pour qu’ils interprétassent le Coran en faveur de l’armée», lit-on dans ses Mémoires dictés au général Bertrand. L’auteur de l’article précise également que c’est dans ce contexte stratégique qu’il faut replacer les nombreuses citations liées à l’islam”Ce qui n’est pas un élément qui puisse permettre d’écrire que “Napoléon Bonaparte se serait converti à l’islam au crépuscule de sa vie”. Je convie l’auteur de l’article à lire l’excellent ouvrage de Monsieur Benhamou Albert l’Autre Sainte-Hélène : La captivité, la maladie, la mort et les médecins de Napoléon….

L'autre Sainte-Hélène - The other St Helena

Napoléon humaniste a sa propre interprétation de Dieu, qui se base sur sa propre expérience de vie; il réfléchit avec une âme passionnée sur la relation entre la foi chrétienne et la religion islamique. Mais il reste avant tout humaniste et ouvert à toutes les religions!

Houellebecq, polémiste devant l’éternel, déclare : «En arrivant en Égypte, Napoléon, s’il avait pensé que cela pouvait servir ses intérêts, il n’aurait pas hésité à se convertir à l’islam».

En ce qui concerne la proclamation de foi dictée par Napoléon Bonaparte, Cette dernière est juste adaptée à ses interlocuteurs!  :Je remercie Jean-Baptiste Muiron qui suite à une discussion dont le sujet était Napoléon Bonaparte et l’Islam a su retrouver la-dite proclamation :

La proclamation  de Terraneh, le 29 messidor an 7 (17 juillet 1799).

PROCLAMATION.

Il n’y a d’autre dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète.

Aux scheicks, ulémas, schérifs, imans et fellahs de la province de
Bahhireh.

Tous les habitans de la province de Bahhireh mériteraient d’être châtiés; car les gens éclairés et sages sont coupables lorsqu’ils ne contiennent pas les ignorans et les méchans. Mais Dieu est clément et miséricordieux, le prophète a ordonné, dans presque tous les chapitres du Koran, aux hommes sages et bons d’être clément et miséricordieux: je le suis envers vous. J’accorde par le présent firman un pardon général à tous les habitans de la province de Bahhireh qui se seront mal comportés, et je donne des ordres pour qu’il ne soit formé contre eux aucune recherche. J’espère que désormais le peuple de la province de Bahhireh me fera sentir par sa conduite qu’il est digne de pardon.

BONAPARTE.

Rien de plus qu’une proclamation se voulant être comprises par les destinataires musulmans….