Les Départements belges de 1795 à 1814


FrançaisCet article a été publié avec l’accord de Bernard Coppens dont je vous invite à visiter son blog! http://www.1789-1815.com/

Je dois également remercier le blog  http://www.nithart.com/empire.htm

empirefr.jpg (575581 octets)
Carte des 130 départements

1. LYS (préfecture Bruges, correspond à la Flandre Occidentale)
2. ESCAUT(préfecture Gand, correspond à la Flandre Orientale + une partie
de la Zélande)
3. DEUX-NETHES (préfecture Anvers, correspond à la province d’Anvers + une
partie des Pays-bAs jusqu’au nord de Breda)
4.MEUSE INFERIEURE (préfecture Maestricht, correspond au Limbourg belge et
au Limbourg néerlandais)
5. DYLE (préfecture Bruxelles, correspond au Brabant)
6. JEMMAPES (préfecture Mons, correspond au Hainaut)
7. SAMBRE ET MEUSE (préfecture Namur, correspond à la province de Namur +
un morceau de la province de Luxembourg)
8. OURTHE (préfecture Liège, correspond à la province de Liège)
9. FORETS (préfecture Luxembourg, correspond à la province de Luxembourg +
le Grand-Duché).
Département Préfecture Sous-Préfectures Création Suppression Population (1806)
Dyle Bruxelles Louvain, Nivelle 01/10/1795 1814 426 718
Escaut Gand Audenarde, Eecloo, Termonde 01/10/1795 1814 636 328
Forêts Luxembourg Bittbourg, Diekirch, Neufchâteau 01/10/1795 1814 246 333
Jemmape Mons Charleroi, Tournai 23/03/1793
01/10/1795
(perdu puis reconquis)
1814 472 366
Lys Bruges Courtrai, Furnes, Ypres 01/10/1795 1814 491 143
Meuse-Inférieure Maestricht Hasselt, Ruremonde 01/10/1795 1814 367 271
Deux-Nèthes Anvers Breda (1810), Malines, Turnhout 01/10/1795 1814 371 584
Ourthe Liège Huy, Malmédy 01/10/1795 1814 352 264
Sambre-et-Meuse Namur Dinant, Marche, Saint-Hubert 01/10/1795 1814 180 655

Atomnium

Lys(département de la), formé d’une partie de la Flandre–Autrichienne, est borné N. par

BRKZ-KRT-1378la mer, O. par le département du Nord, S. par le même, S.E. par le département de Jemmapes, E. par celui de l’Escaut, a 718.892 arpents carrés, dont 54.280 arpents de bois ; 470.707 habitants. Bruges, chef-lieu de préfecture ; 4 sous-préfectures, Bruges, Courtray, Furnes, Ypres ; 36 justices de paix ; évêché de Gand ; cour d’appel de Bruxelles, 16e division militaire. Son territoire diversement fertile, donne partout en abondance grains, houblon, chanvres, légumes, fruits, tabac, tourbes, fourrages dans les environs de Furnes, et dans ceux de Courtray, le beau lin qui sert à faire la toile de ce nom. L’industrie des habitants s’exerce dans les manufactures de dentelles, basins, lainages, coton, toiles, et surtout toiles égales à celles de la Hollande, et que l’on vend pour telles. Son commerce résulte et des productions du sol, telles que grains, tabac, houblon, bestiaux, beurre ; et des produits de l’industrie, telles que dentelles, toiles et basins.

http://i0.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/aigle-et-papillon.png

deux-nèthesDeux-Nèthes (département des);Le département fut créé le . En 1810 y fut ajouté l’arrondissement de Bréda pris au royaume de Hollande. Charles Cochon de Lapparent, ancien ministre, en fut le préfet à partir de 1805.

Paris en garde encore aujourd’hui une trace à travers une impasse et un square du 18e arrondissement de Paris : l’impasse des Deux-Néthes, dénommée ainsi par arrêté du 1er février 1877, et le square des Deux-Nèthes attenant.

http://i0.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/aigle-et-papillon.png

Escaut (département de l’), un des neuf, formés par le Hainaut et la Flandre escautautrichienne, le Brabant, le pays de Liège, etc. L’étendue de son territoire est de 159 lieues carrées, sa population de 595.258 habitants. Son sol est très fertile, il produit beaucoup de blé, lins, chanvres, houblon, fruits, colza, excellents pâturages. Son commerce et ses fabriques consistent en fils, dentelles, lin, toiles, linge, étoffes de laine, rubans, bleu de Prusse, verreries. Gand, chef-lieu de préfecture ; divisé en 4 arrondissements ou sous-préfectures. Gand, Oudenarde, Eecloo, Termonde ; 41 cantons ou justices de paix.

http://i0.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/aigle-et-papillon.png

Meuse inférieureMeuse inférieure (département de la); formé de la Gueldre et pays de Liège, borné S. et S.E. par le département de l’Ourthe, E. par celui de la Roër, O. par les départements des deux-Nèthes et de la Dyle, N. par une partie du royaume de Hollande. Maestricht chef-lieu de préfecture ; 3 sous-préfectures : Maestricht, Hasselt, Ruremonde ; 741.859 arpents carrés ; 39.120 arpents carrés en bois ; 232.692 habitants ; 23 cantons ou justices de paix ; évêché ; cour d’appel de Liége ; 25e division militaire. Il est fertile dans les vallons ; bruyères, sapins, tourbières, charbons de terre ; mines de cuivre, de fer ; carrières de pierres à chaux et à bâtir ; eaux minérales ; produit seigle, sarrasin, fruits, légumes, pâturages ; bestiaux ; fabr. de draps, aiguilles, épingles, dentelles, savon, tabac, garance ; tanneries, papeteries, raffineries de sel, distilleries d’eau-de-vie de grains. Long. 2. 40. 3. 50. lat. 50.45.51.20.

http://i0.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/aigle-et-papillon.png

DYLEDyle (département de la), formé d’une partie du Brabant. Bruxelles, chef-lieu de préfecture, 3 arrondissements, Bruxelles, Louvain, Nivelles ; 30 cantons. Superficie, 184 lieues carrées. Population 363.956 habitants. Il y a plusieurs canaux considérables et très utiles au commerce, tels que ceux de Louvain et de Bruxelles. Le sol est gras et fertile, la culture bien entendue, les légumes excellents, les manufactures nombreuses et riches, quoique beaucoup déchues de l’état de splendeur où elles étaient sous les Autrichiens. Ce département est borné au Nord par celui des Deux-Nèthes, Ouest. par celui de l’Escaut, Sud par ceux de Jemmapes et de Sambre-et-Meuse, Est par ceux de Sambre-et-Meuse et de Meuse-Inférieure.

http://i0.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/aigle-et-papillon.png

JemmapesJemmapes (département de), composé du ci-devant Hainaut-Autrichien et du Tournaisis. Mons, chef-lieu de préfecture, 3 sous-préfectures, Mons, Charleroy, Tournay ; 31 cantons. Superficie, 737.990 arpents carrés ; population 443.059 habitants. Son territoire n’est pas partout d’une égale fertilité ; mais en général, il produit bien au-delà des besoins des habitants, des légumes, houblon, colza, lin, chanvre, blé ; il a de bons pâturages ; de grandes forêts qui fournissent du bois de chauffage et de construction ; beaucoup de mines de houille ; quelques mines de fer ; des manufactures de tapisseries, dentelles, toiles ; des verreries, poteries, blanchisseries, mines de plomb, ardoisières. Le climat est froid et pluvieux.Jemmapes, village du Hainaut-Autrichien, à l’O. de Mons, au confluent de la Trouille, dans la Haine. Les Français y remportèrent une victoire célèbre sur les Autrichiens, le 7 novembre 1792, suivie de la prise de Mons. Il a donné le nom à un département de France.

http://i0.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/aigle-et-papillon.png

Dep-sambre-et-meuseSambre et Meuse (département de), formé de la partie de la Flandre–Autrichienne* comprise dans le comté de Namur, Namur, chef-lieu de préfecture ; 4 arrondissements ou sous-préfectures : Namur, Dinant, Marche, St.Hubert ; 21 cantons ou justices de paix ; de l’évêché de Namur ; de la cour d’appel de Liége ; il a 240 lieues carrées et 156.000 habitants. Il y a des mines de fer, étain, cuivre, charbon de terre ; des bois de charpente et de construction ; on y cultive le tabac, la garance, le houblon, la racine de chicorée sauvage pour mêler avec le café. L’industrie consiste en manufactures de savon, colle-forte et faïences ; en brasseries, tanneries, coutellerie, distillerie de grains, filatures de chanvres et lins, et fabrique d’huile à brûler.* Le même Dictionnaire écrit à l’article “Flandre” : “On entend quelquefois improprement par la Flandre tous les Pays-Bas catholiques.

http://i0.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/aigle-et-papillon.png

Ourthe (le département de), formé d’une portion de l’évêché de Liége, des comtés de OurtheLimbourg et des principautés de Stavelot et Malmédi, est borné N. par les départements de la Meuse-Inférieure et de la Roër, E. par ce dernier, S. par celui des Forêts, O. par ceux de la Dyle et de Sambre-et-Meuse, a 640.000 arpents en forêts ; 325.300 habitants. Liége, chef-lieu ; 3 sous-préfectures, Liége, Malmédy, Huy ; 30 justices de paix ; évêché et cour d’appel de Liége ; 26e division militaire. Il produit grains, légumes, fruits, houblon, vin médiocre, bestiaux, moutons, laines pour les serges ; mines de fer, houille et alun ; au N. landes et bruyères ; carrières de pierres à chaux, à bâtir, calamine, ardoises, marbre noir ; fabriques de clous, armes à feu ; manufactures de drap ; tanneries ; tôle, poterie en fer, quincailleries, savonneries, colle, fabriques d’acides, de forces à tondre ; toiles peintes, dentelles, eaux de vie de grains, bière, gaze, bijouterie, horlogerie, sel, tabac, papeteries, verreries. Les manufactures de drap de Limbourg, de Verviers, d’Eupen et d’Ensival, sont très riches et très actives.

http://i0.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/aigle-et-papillon.png

Forêts (département des), nom donné à un département de l’empire français, formé du ci-devant duché de Luxembourg et de Bouillon, et ainsi nommé à cause de la quantité de forêts qui le couvrent, Luxembourg, chef-lieu de préfecture ; 4 arrondissements, Luxembourg, Bitbourg, Dieckirk, Neufchâteau ; 28 cantons. C’est un pays montueux, froid et peu fertile. Il y a aussi des mines de fer et des forges célèbres ; on y fait le commerce des bois, faïencerie et cuirs tannés. On y cultive un peu de vignes sur les bords de la Moselle. Sa superficie est de 341 lieues carrées ; sa population de 225.549 habitants. Il y a 372.893 arpents de bois, dont 109.772 impériaux. Il est borné au Nord par les départements de la Roer et de Sambre-et-Meuse et des Ardennes, S. par ceux de la Meuse et de la Moselle, E. par celui de la Sarre.