Le héros de l’armée prussienne, le Général et Feld Maréchal Blücher, incarné par l’allemand Klaus Beckert


https://www.waterloo2015.org/fr

Lundi 9 mars 2015 — La passion de Klaus Beckert pour les reconstitutions lui est venue de façon inattendue. C’est son fils qui en est à l’origine. Elle remonte à 1982 lorsque Klaus Beckert (45 ans) accompagnait son fiston à une commémoration de la Bataille des Nations à Leipzig, Ce fut le coup de foudre. La même année, il rejoignait un groupe d’étude de l’histoire militaire. Six ans après, il s’initiait à l’équitation et il intégrait un groupe de cavalerie comme simple hussard. Ainsi, une passion venait de naître.

Un profil parfait de ressemblance

Peu de temps après s’être lancé dans ses nouvelles activités de reconstitueur, le destin de Klaus Beckert prend un tournant. Il apprend que le cercle de reconstitution historique de Leipzig cherche « un vieux » (Blücher avait 73 ans quand il participa à la Bataille de Waterloo). Devenu excellent cavalier et doté d’une ressemblance frappante avec le général et feld maréchal prussien Blücher, Klaus Beckert pense qu’il ferait parfaitement l’affaire…

Bl_cher

Il se présente et la similarité physique avec le héros historique est tellement évidente que le rôle semble taillé sur mesure pour lui. Il est immédiatement recruté.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b9/Bl%C3%BCcher_%28nach_Gebauer%29.jpg

Depuis lors, il se glisse dans la peau de son personnage très régulièrement, au fil de toutes les reconstitutions historiques possibles. Il a adopté jusqu’à son surnom, « Maréchal en avant », en raison des tactiques d’attaques particulièrement offensives que déclenchait Blücher.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e9/Marschall_Vorw%C3%A4rts_%281863%29.jpg
“Marschall Vorwärts” by Emil Hünten (1863)

Après plusieurs années de prestations, Klaus Beckert a même reçu l’agrément officiel de la famille des descendants de Blücher pour qu’il continue à le représenter.

En effet, Klaus Beckert ne s’est toujours pas remis de cet honneur, lorsque, en 2013, à la reconstitution du Bicentenaire de la Bataille de Leipzig, le prince Nikolaus Fürst Blücher, descendant de la famille de Blücher est venu vers lui : « c’est extraordinaire, c’est Blücher, comme s’il vivait et respirait encore ! »

Klaus Beckert lui-même confesse que parfois, sur le champ de bataille, il se sent tellement à l’aise dans son rôle qu’il oublie qu’il n’est pas le vrai général prussien Feld Maréchal Blücher !

L’Europe, pour de vrai

Outre la fidélité historique, Klaus Beckert insiste sur l’importance des relations entre les reconsitueurs de toutes origines : « Chaque participant ne fait que jouer son rôle sur les champs de bataille. Mais le plus important, c’est l’amitié et la solidarité  qui se développent avec les différents groupes de reconstitueurs issus de tous les pays. Tous ensemble, sur un site riche d’histoire, ils représentent activement l’Europe. Tout en mettant en scène un spectacle fidèle à la réalité historique, ils enseignent l’histoire au public présent. Et c’est ce qui est passionnant. ».

Pour ceux et celles qui désirent assister à des reconstitutions historiques, voici celles qui sont prévues ce premier semestre 2015:

France :

  • 20 mars : Paris, retour de l’Empereur
  • Mai : Le Champ de mai, remise des Aigles

Autriche :

  • 1 au 3 mai : Lutzen