Et si la bataille de Waterloo n’avait pas livré tous ses secrets ?


lion-de-waterlooDes soldats britanniques mèneront des fouilles sur le site de la célèbre bataille.

A partir d’avril, une équipe internationale d’archéologues mènera des fouilles sur le site du champ de bataille de Waterloo, et en particulier aux abords de la ferme d’Hougoumont (Braine-l’Alleud). Il s’agit surtout de localiser des fosses communes où auraient été enterrés des soldats à la fin de la bataille. Les autorisations ont été données par le propriétaire des lieux – l’intercommunale Waterloo 1815 – et la Région wallonne. L’opération emploiera notamment des militaires britanniques blessés en opération. Nathalie du Parc Locmaria, la présidente de l’Intercommunale 1815, a confirmé lundi que ces fouilles seront menées à la recherche de charniers, en particulier à la porte Sud et à la porte Nord de la ferme d’Hougoumont, un des lieux du champ de bataille où les combats entre les troupes de l’Empereur et les alliés ont fait rage, il y a deux cent ans. Certaines gravures évoquent la présence de ces fosses communes, mais celles-ci n’ont pour l’instant pas été mises au jour.

lion-waterlooCe projet de fouilles est envisagé depuis plusieurs années, et les recherches seront menées par l’Université de Glasgow en collaboration avec des archéologues français, belges et allemands. Ceux-ci seront assistés par des soldats britanniques blessés en opération, et qui font partie d’un programme de réhabilitation mené par le ministère britannique de la défense.

Les fouilles seront supervisées par les responsables du service de l’archéologie de la Région wallonne, et ne perturberont pas les commémorations du bicentenaire.

Information Belga relayée par la DH