Bonapartiana IV : Bulletin du Dimanche du Quartidi: 4 Prairial 223


france frontières ulraBonapartiana  IV : Bulletin du Dimanche du Quartidi: 4 Prairial 223

“L’actualité” de Napoléon Le Grandjacques JANSSENS

Un ange est passé et m’a émerveillé…A la mémoire des belligérants!

Traditionnellement, la Pentecôte est une fête chrétienne célébrant l’arrivée du Saint-Esprit, la troisième personne de la Trinité : cet épisode est décrit avec force détails dans les Actes des Apôtres. Elle est fixée 50 jours après Pâques. Elle a lieu cette année à la date du dimanche 24 mai 2015. Le lundi de Pentecôte est fixé logiquement au lundi 25 mai. Puisque le moment où elle se déroule évolue année après année, on parle de fête mobile. Depuis le concile Vatican II, le lundi de Pentecôte n’est plus un jour solennisé par la religion catholique. Ce jour est tout de même considéré comme férié et chômé par la plupart des travailleurs dans l’Hexagone. Depuis la signature du Concordat de 1801 entre l’église catholique et Napoléon, le lundi de Pentecôte était dans l’ensemble de la France un jour férié. Mais la situation a évolué en 2003. Cette année-là, une canicule cause le décès de 15 000 personnes, pour la plupart des personnes âgées. Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin propose alors la suppression d’un jour férié, remplacé par une “journée de solidarité” destinée à financer des “actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées”…Mais aujourd’hui, la journée de solidarité n’a plus forcément lieu le lundi de Pentecôte et ce jour est redevenu un jour férié comme un autre.

NOUVELLES DE NAPOLEON BONAPARTE BELGIQUE

Article du mois : http://napoleonbonaparte.be/2015/05/asterix-ou-le-mythe-de-napoleon/ Je remercie sa créatrice, Emmanuelle Mury, qui a permis la publications de son article trouvé sur son blog : https://hominusblogus.wordpress.com/2013/11/10/asterix-ou-le-mythe-de-napoleon/ que je vous convie à découvrir!

Napoléon et les légendes de Waterloo :

69. Le Lion, dit de Waterloo ne fut jamais inauguré !
68. La réelle blessure du Prince d’Orange
67. Les châtaigniers au moins tricentenaires d’Hougoumont
66. Qu’est devenu l’arbre de Wellington ?
65. L’incroyable destin de Basil Jackson
64. Le chirurgien Larrey, sauvé in extrémis du poteau d’exécution
63. Le général Duhesme, vraiment assassiné ?
62. Des médailles de Waterloo de tout acabit…
61. Les plus belles prises de guerre britanniques

collections2L’entièreté de la collection Del Prado des fantassins des guerres Napoléoniennes se trouve dans l’onglet Collections.

EXPOSITIONS

http://napoleonbonaparte.be/agenda/

ARTICLES

 

  • Victor Hugo l’Européen, monument de la culture française (1) AgoraVox
    Description de cette image, également commentée ci-aprèsCertains ont affirmé que Victor Hugo s’était imaginé devenir un ministre de Louis Napoléon Bonaparte une fois élu, mais Victor Hugo avait pourtant …Certains ont affirmé que Victor Hugo s’était imaginé devenir un ministre de Louis Napoléon Bonaparte une fois élu, mais Victor Hugo avait pourtant …
 

aigle et papillon

VIDEO

 LIVRES

aigle et papillon

Coup de Coeur d’une histoire peu ordinaire – un véritable rayon de soleil au milieu de ces nombreux champs de bataille! – un livre empli d’érudition et d’émotions qui transpercent le lecteur! Le livre est à commander chez l’auteur : “Napoléon, Marie et Alexandre, la famille  polonaise” de CLAUDINE CLABOTS, 236 pages,     18 euros, plus frais de port, via le courriel clabots.c@belgacom.net

On lui connaissait l’Aiglon, mais moins ses fils hors mariage, dont Alexandre, comte Walewski, que Napoléon a eu avec la comtesse Walewska. La Waterlootoise Claudine Clabots en a fait un roman après avoir eu la chance de pouvoir consulter les archives de son descendant Charles-André Colonna Walewski. Son récit est basé sur des faits réels, mais se penche essentiellement sur les sentiments humains que sont l’amour, la haine, l’ambition ou la jalousie. « Et au bout du compte on se rend compte que son fils Alexandre aura réussi par la diplomatie là où le père aura échoué par les armes, à savoir une paix durable avec les Anglais. »