Archives mensuelles : mai 2015

Bonapartiana V : Bulletin du Dimanche du Quartidi: 10 Prairial 223

france frontières ulraBonapartiana  V : Bulletin du Dimanche du Quartidi: 10 Prairial 223

“L’actualité” de Napoléon le Grandjacques JANSSENS

napoleon bonaparte belgiqueJe me déclare le plus esclave des hommes; mon maître n’a pas d’entrailles, et ce maître, c’est la nature des choses”. Ses seconds comme lui-même, quitte à en périr, doivent tout sacrifier au bien public…. Qu’est-ce que l’avenir? Qu’est-ce que le passé? Quel fluide magique nous environne et nous cache les choses qu’il nous importe le plus de connaître? Nous passons, nous vivons, nous mourrons au milieu du merveilleux… Tous les hommes sont égaux! La sagesse ; les talents et les vertus mettent seuls des différences entre eux…– Octave Aubry – Les pages immortelles de Napoléon – 1941

EXPOSITIONS

Actualités

46 Evénements à lire  sur:http://www.napoleon.org/fr/magazine/agenda/index.asp

COMMUNAUTE-VALENCE & BOURG-LES-VALENCE – Nouvelles d’Arménie

Henri Siranyan a alors détaillé les relations de Napoléon avec les … Roustam Reza qui fut le plus fidèle garde du corps de Napoléon Bonaparte …

Le Concordat soumet l’Eglise à Napoléon –Le Soir

Loin d’être un idéologue, Bonaparte fut surtout un pragmatique. Il le restera jusqu’au bout. La manière dont il rendit la religion catholique au peuple …
Napoléon Bonaparte est le fossoyeur des principes révolutionnaires, celui qui s’est emparé du pouvoir par un coup d’Etat, qui a muselé la presse…
 

Napoléon ne meurt jamais Partagé par Le Figaro Histoire

lefigaro.fr – Qui ça gagné Waterloo? À Charleroi, où $Napoléon a installé dans la nuit du 15 au 16 juin 1815 son quartier général, cela ne fait aucun doute. «Les Anglais ont perdu, les Français les ont battus. Sa…

Lettre de Napoléon à Joséphine : « Vivre dans une Joséphine, c’est vivre dans l’Élysée. » – Des Lettres – Partagé par – Des Lettres deslettres.fr –

Je vais me coucher, ma petite Joséphine, le cœur plein de ton adorable image, et navré de rester tant de temps loin de toi ; mais j’espère que, dans quelques jours, je serai plus heureux et que je …

Bicentenaire de la Bataille de Waterloo : Napoléon de 1815 à 2015Partagé par – Tourisme 

Villers-belgique-tourisme.be – Replongez au cœur d’une page essentielle de l’histoire de l’Europe. Revivez le passage de Napoléon I sur le sol belge durant ces 4 fameuses journées de juin 1815. Préparez-vous dès à présent à comm…

Pontivy bientôt labellisé grâce à Napoléon ?

Partagé par – infosreg bretagne.infosreg.fr – Tags: bientôt, grâce, labellisé, Napoléon., Pontivy Aussi appelé Napoléonville, l’architecture de Pontivy est marquée par le passage de deux empereurs. La ville souhaite valoriser cet héritage patr…

Victor Hugo a fui Napoléon en Belgiquelalibre.be

Et pourtant, en décembre 1851, au lendemain du coup d’Etat contre Louis Napoléon Bonaparte, le génie incontesté de la littérature romantique s’exile …

 LIVRES

aigle et papillon
  Dernière nouveauté: La bataille de Waterloo – symbole de victoire, de défaite et lieu de mémoireLes Editions de la Belle Alliance

La bataille de Waterloo : symbole de victoire, de défaite et lieu de mémoireLa bataille de Waterloo  symbole de victoire, de défaite et lieu de mémoire couv

Après 200 ans d’Histoire, la bataille de Waterloo marque toujours les esprits et n’en finit pas d’alimenter l’imaginaire collectif.Symbole de victoire de la monarchie et de la solidarité européenne pour les uns ou lieu de mémoire pour les autres, quelles sont réellement les conséquences de cette bataille ?Afin d’apporter un éclairage différent sur cet événement, des intervenants internationaux vous présentent, au travers de plusieurs conférences majeures, de nouveaux aspects pertinents encore jamais évoqués à ce jour sur ce thème

Cet ouvrage a été édité en collaboration avec la Fondation Napoléon et l’asbl Bataille de Waterloo 1815.

La diplomatie du sphinx, Napoléon III et sa politique internationale

Yves Bruley, lauréat 2012 du Prix Second Empire de la Fondation Napoléon pour son ouvrage Le quai d’Orsay impérial, fait ressortir dans cette étude les grands principes qui ont conduit la politique extérieure de Napoléon III comme les ressorts psychologiques, plus méconnus, qui ont influencé les choix diplomatiques du souverain. Cet ouvrage a fait l’objet d’un mécénat de la Fondation Napoléon.

il a reçu le Prix de la Fondation Napoléon en 2012 pour son ouvrage Le Quai d’Orsay impérial (Éditions A. Pedone, 2012), et a publié avec Thierry Lentz Diplomaties au temps de Napoléon (CNRS Éditions, 2014).

Coup de Coeur d’une histoire peu ordinaire un véritable rayon de soleil au milieu couverture du livrede ces nombreux champs de bataille! – un livre empli d’éruditionet d’émotions qui transpercent le lecteur! Le livre est à commander chez l’auteur : « Napoléon, Marie et Alexandre, la famille  polonaise » de CLAUDINE CLABOTS, 236 pages,     18 euros, plus frais de port, via le courriel clabots.c@belgacom.net

http://napoleonbonaparte.be/2015/05/la-famille-polonaise-et-le-premier-aiglon/

 
 

 

Bonapartiana IV : Bulletin du Dimanche du Quartidi: 4 Prairial 223

france frontières ulraBonapartiana  IV : Bulletin du Dimanche du Quartidi: 4 Prairial 223

“L’actualité” de Napoléon Le Grandjacques JANSSENS

Un ange est passé et m’a émerveillé…A la mémoire des belligérants!

Traditionnellement, la Pentecôte est une fête chrétienne célébrant l’arrivée du Saint-Esprit, la troisième personne de la Trinité : cet épisode est décrit avec force détails dans les Actes des Apôtres. Elle est fixée 50 jours après Pâques. Elle a lieu cette année à la date du dimanche 24 mai 2015. Le lundi de Pentecôte est fixé logiquement au lundi 25 mai. Puisque le moment où elle se déroule évolue année après année, on parle de fête mobile. Depuis le concile Vatican II, le lundi de Pentecôte n’est plus un jour solennisé par la religion catholique. Ce jour est tout de même considéré comme férié et chômé par la plupart des travailleurs dans l’Hexagone. Depuis la signature du Concordat de 1801 entre l’église catholique et Napoléon, le lundi de Pentecôte était dans l’ensemble de la France un jour férié. Mais la situation a évolué en 2003. Cette année-là, une canicule cause le décès de 15 000 personnes, pour la plupart des personnes âgées. Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin propose alors la suppression d’un jour férié, remplacé par une “journée de solidarité” destinée à financer des “actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées”…Mais aujourd’hui, la journée de solidarité n’a plus forcément lieu le lundi de Pentecôte et ce jour est redevenu un jour férié comme un autre.

NOUVELLES DE NAPOLEON BONAPARTE BELGIQUE

Article du mois : http://napoleonbonaparte.be/2015/05/asterix-ou-le-mythe-de-napoleon/ Je remercie sa créatrice, Emmanuelle Mury, qui a permis la publications de son article trouvé sur son blog : https://hominusblogus.wordpress.com/2013/11/10/asterix-ou-le-mythe-de-napoleon/ que je vous convie à découvrir!

Napoléon et les légendes de Waterloo :

69. Le Lion, dit de Waterloo ne fut jamais inauguré !
68. La réelle blessure du Prince d’Orange
67. Les châtaigniers au moins tricentenaires d’Hougoumont
66. Qu’est devenu l’arbre de Wellington ?
65. L’incroyable destin de Basil Jackson
64. Le chirurgien Larrey, sauvé in extrémis du poteau d’exécution
63. Le général Duhesme, vraiment assassiné ?
62. Des médailles de Waterloo de tout acabit…
61. Les plus belles prises de guerre britanniques

collections2L’entièreté de la collection Del Prado des fantassins des guerres Napoléoniennes se trouve dans l’onglet Collections.

EXPOSITIONS

http://napoleonbonaparte.be/agenda/

ARTICLES

 

  • Victor Hugo l’Européen, monument de la culture française (1) AgoraVox
    Description de cette image, également commentée ci-aprèsCertains ont affirmé que Victor Hugo s’était imaginé devenir un ministre de Louis Napoléon Bonaparte une fois élu, mais Victor Hugo avait pourtant …Certains ont affirmé que Victor Hugo s’était imaginé devenir un ministre de Louis Napoléon Bonaparte une fois élu, mais Victor Hugo avait pourtant …
 

aigle et papillon

VIDEO

 LIVRES

aigle et papillon

Coup de Coeur d’une histoire peu ordinaire – un véritable rayon de soleil au milieu de ces nombreux champs de bataille! – un livre empli d’érudition et d’émotions qui transpercent le lecteur! Le livre est à commander chez l’auteur : “Napoléon, Marie et Alexandre, la famille  polonaise” de CLAUDINE CLABOTS, 236 pages,     18 euros, plus frais de port, via le courriel clabots.c@belgacom.net

On lui connaissait l’Aiglon, mais moins ses fils hors mariage, dont Alexandre, comte Walewski, que Napoléon a eu avec la comtesse Walewska. La Waterlootoise Claudine Clabots en a fait un roman après avoir eu la chance de pouvoir consulter les archives de son descendant Charles-André Colonna Walewski. Son récit est basé sur des faits réels, mais se penche essentiellement sur les sentiments humains que sont l’amour, la haine, l’ambition ou la jalousie. « Et au bout du compte on se rend compte que son fils Alexandre aura réussi par la diplomatie là où le père aura échoué par les armes, à savoir une paix durable avec les Anglais. »

 

Austerlitz 2015 – La grande armée à Austerlitz en 1805…figurines d’Atlas!

Capture d'écran - 170515 - 07:47:28

 

austerlitz 2015AUSTERLITZ 2015 le 5 – 6 décembre 2015 – TVAROŽNÁ, PRACE ET LE CHAMP DE BATAILLE D’AUSTERLITZ

Nous préparons le 210e anniversaire de la bataille d’Austerlitz (2 décembre 1805), la bataille des trois empereurs. En juin 2015 le plus grand événement de la reconstitution napoléonienne en Europe aura lieu à Waterloo, et il y culminera la période des bicentenaires des guerres de coalitions, et aussi la décade des bicentenaires napoléoniens, commencés par le bicentenaire d’Austerlitz avec ses 3600 participants venant de 24 pays du monde.

austerlitzL’anniversaire important de la bataille d’Austerlitz en 2015 sera le dernier événement de l’année et un épilogue de la longue ligne des événements commencée en 1992 avec le bicentenaire de Valmy, suivi de Lodi ou Arcole en 1996, Rivoli en 1997, occupation de l’île de Malte en 1998, Marengo comme le premier grand bicentenaire en 2000, et après une série des événements préparatoires, une sorte du camp de Boulogne, le bicentenaire d’Austerlitz a eu lieu en 2005. Les grands anniversaires on continué à Iéna et à Pultusk en 2006, Eylau et Frieland en 2007, et on a vu aussi des événements organisés en Péninsule, y compris Baylén en 2008. En 2009 la guerre de 1809 a été commémorée à Raszyn en Pologne, à Eckmuhl en Bavière, à Gross-Enzerdsdorf (Aspern-Essling) en Autriche, Bratislava en Slovaquie, et à Znaïm en Moravie. La Péninsule comme le reste de l’Europe a été touchée par la crise économique et on a vu, comme en 1810-1812, une période de paix. Néanmoins on a organisé de grands événements en 2010 à Waterloo (le 195e anniversaire), à Austerlitz (le 205e anniversaire), et en 2011 à Iéna (le 205e anniversaire). Les bicentenaires on continué en 2012 en Russie à Smolensk, Borodino et Bérézina, précédés par la commémoration du passage du Niémen à Kaunas en Lithuanie. En 2013, à côté des petits événements, on a organisé Lützen pour marquer l’anniversaire de la campagne de printemps, et Kulm et le plus grand événement de l’année, Leipzig. La campagne de France de 1814 a vu les événements à Montereau, Reims, Montmirail et ailleurs.

Austerlitz 2015, l’événement commémoratif majeur dédié à l’histoire napoléonienne en Europe centrale aura lieu sur le champ de bataille d’Austerlitz du 5 au 6 décembre 2015. Les points principaux du programme seront: samedi la reconstitution de la bataille sous la colline de Santon (14h00) près du village de Tvarožná, avec environ 2000 participants en uniformes, 120 chevaux, 20 canons; et dimanche l’acte de recueillement au Monument de la Paix, lieu des combats les plus sanglants de la bataille d’Austerlitz (12h00). Le programme sera complété par une série d’événements commencée dans la semaine du 2 décembre à Brno et ailleurs; le 2 décembre un séminaire aura lieu à la Vieille poste de Pozoritz au sujet de l’historie de la bataille d’Austerlitz, de la campagne, de l’histoire militaire et de la reconstitution.

Pressburg (Bratislava) 2015 fera partie du programme d’Austerlitz 2015; l’événement marquera le 210e anniversaire de la signature du traité de paix de Pressbourg qui a terminé la guerre de la 3e coalition entre la France et l’Autriche et qui a été le résultat de la bataille d’Austerlitz.

A Austerlitz, l’empereur des Français Napoléon Ier décida, dans quelques heures, la campagne de 1805 et la guerre de la 3e coalition. Le tsar Alexandre et son armée durent quitter l’Europe centrale; la guerre entre la France et la Russie continuait pourtant jusqu’à 1807, la bataille de Friedland et le traité de Tilsit. L’empereur d’Autriche François Ier accepta les conditions d’armistice signées le 6 décembre 1805 au château d’Austerlitz et plus tard aussi les conditions sévères du traité de Presbourg signé le 26 décembre. La sévérité de ces conditions avec l’influence croissante de Napoléon en Allemagne résultèrent en un nouveau conflit entre l’Autriche et la France, la guerre de 1809, qui culmina de nouveau en Moravie, par la bataille de Znaïm. L’épopée napoléonienne continuait par la campagne de Russie de 1812, la guerre de la 6e coalition en 1813-1814 et se termina à Waterloo.

Les événements commémoratifs ne sont aucune glorification de Napoléon ou de sa victoire, et en aucun cas ils ne sont pas une célébration de la guerre ou de la bataille. Les événements politiques et militaires qui ont, à l’époque, influencé l’Europe d’une manière essentielle, et qui l’ont aussi divisée pour longtemps, deviennent avec l’écart de deux siècles raison pour se rencontrer et partager une passion commune de beaucoup de monde. Le but des événements c’est commémorer et soutenir la connaissance de l’histoire commune de l’Europe.

Le nombre attendu des participants de l’événement d’Austerlitz 2015 va jusqu’à 2000; ils sont membres des clubs d’histoire militaire en uniformes de la France, de l’Autriche, de la Russie et de leurs alliés, et ils viennent de la République tchèque, Slovaquie, Autriche, Pologne, Allemagne, Italie, France, Belgique, Russie, Malte, Biélorussie, Ukraine, Lithuanie, Hongrie, Grande Bretagne et d’autres pays. Il y en a qui viendront des Etats-unis ou du Canada. Le programme et le côté logistique de l’événement sont préparés par le Projet Austerlitz, AusterlitzPro, les communes de Tvarozna et Prace et la Société napoléonienne d’Europe centrale en collaboration avec d’autres communes du champ de bataille.

La grande armée à Austerlitz en 1805…figurines d’Atlas

Afin de compléter les photos des figurines de la collection La grande armée à Austerlitz en 1805, je lance un appel aux collectionneurs qui disposeraient de photos si possible sur fond blanc des scénettes originales, des documents MHSP (made in France) ou de la collection ATLAS (made in China) afin de compléter le dossier! Merci aux heureux propriétaires de bien vouloir partager des photos afin que je puisse les transmettre aux initiateurs du projet dont la page se trouvent ci-dessous. Jacques JANSSENS

 http://genieminiature.com/Atlas%20%20La%20grande%20armee%20a%20%20Austerlitz.htm

Les figurines de la collection La grande armée à Austerlitz en 1805 que commercialisent les éditions Atlas sont produite en Chine et réalisées en métal traité façon vieil étain, au standard du 1/30ème, ou 54 mm. Les scènes sont présentées sur des socles en bois teintés et vernis, qui ont recouvert en leurs centres par de la feutrine verte Il semble qu’il y ait 15 scénettes différentes dans cette collection. Ces figurines et matériels en ensembles ou sous ensembles réalisés en métal, sont des rééditions d’une ancienne collection de la marque MHSP commercialisée à partir 1974…Cette collection intitulée La grande armée à Austerlitz en 1805 évoque un certain nombre de scénettes sur le thème de l’épopée napoléonienne, de ses heures de gloire à sa fin tragique…

Si vous avez plus d’info, des photos sur fonds blancs, de la doc, nous sommes preneurs pour compléter ce dossier…genieminiature@free.fr

Chaque figurine est accompagnée à l’origine d’un fascicule détaillant les soldats de l’époque napoléonienne, les campagnes, ainsi que de nombreuses informations et illustrations sur cette période…

Petite causerie sur les figurines de la collection La grande armée à Austerlitz en 1805 que commercialisent les éditions Atlas…

Ces figurines et matériels en ensembles ou sous ensembles réalisés en métal, sont des rééditions d’une ancienne collection de la marque MHSP commercialisée à partir 1974, comprenant une série de vingt scénettes sur le thème napoléonien. Dans les années 1980 – 1990, c’est la société Remanence qui éditait les figurines MHSP, les différentes pièces sont à ce moment là numérotés. La marque française MHSP a cessée toute activité de fonderie dans les années 1990. Voici un récapitulatif des 20 scènes napoléoniennes commercialisées par la marque française MHSP…

Voici le nom des pièces que j’ai pu identifier avec l’aide Geoffrey C et Jean G, elles sont classées par scénettes thématiques…

Il n’est pas facile de trouver a acquérir des pièces de cette collection originale MHSP, a moins de les payer assez cher sur des sites de ventes aux enchères, ou sur le marché de la figurine d’occasion. Les éditions Atlas ont eu l’excellente idée de rééditer douze scénettes de cette collection, sur la vingtaine qui existait a l’origine, ce qui permet de se faire plaisir, avec un budget relativement correct, même si l’acquisition de l’ensemble reste d’un coût certain. Les figurines que commercialise Atlas sont moulées en Chine d’après les originaux MHSP, mais avec la mention “made in China”, ce qui permet au premier coup d’oeil de les distinguer des figurines originales moulées en France. Le niveau de moulage des figurines commercialisées par Atlas est bon, il n’en est rien du métal de fabrication, ce qui fait que le sujet n’a absolument pas l’aspect extérieur argenté des véritables MHSP. Pour ceux qui cherchent a acquérir des anciennes figurines MHSP, attention au aigrefins de la vente par le net, certains oublient de notifier l’origine “made in China” de leurs “trésors”…

 1 – Le train d’artillerie de la ligne…

Une scénette représente la pièce d’artillerie de 12, maîtresse des champs de batailles de cette époque, avec son train hippomobile de 4 chevaux, son charroi et ses servants…

  • 01 – Le servant d’artilleur à pied de la Garde impériale…
  • 02 – L’artilleur à pied de la Garde impériale…
  • 03 – Le canon de 12 de campagne Gribeauval…
  • 04 – L’avant train du Canon de Gribeauval de 12…
  • 05 – Le premier conducteur d’artillerie…
  • 06 – Le cheval d’attelage d’artillerie arrière-gauche pour conducteur…
  • 07 – Le cheval d’attelage d’artillerie arrière droit…
  • 08 – Le palonniers avant de l’avant-train du Canon Gribeauval de 12…
  • 09 – Le deuxième conducteur d’artillerie…
  • 10 – Le cheval d’attelage d’artillerie avant-gauche pour conducteur…
  • 11 – Le cheval d’attelage d’artillerie avant droit… gribeauval

2- L’artillerie a pied de la garde de l’empereur…

Cette scénette relate les préparatifs au tir d’un canon de ligne…

  • 01 – Le cheval de l’officier d’artillerie à pied de la Garde impériale…
  • 02 – L’officier d’artillerie à pied de la Garde impériale…
  • 03 – L’artilleur à pied porte levier de la Garde impériale…
  • 04 – L’artilleur à pied porte tambour de la Garde impériale…
  • 05 – L’artilleur à pied porte mèche de la Garde impériale…
  • 06 – L’artilleur à pied débouche lumière de la Garde impériale…
  • 07 – Le servant d’artilleur à pied de la Garde impériale…
  • 08 – Le canon de campagne de 12 Gribeauval avec caisson et seau…
  • 09 – L’artilleur à pied de la Garde impériale…
  • 10 – L’artilleur à pied porte écouvillon de la Garde impériale…

canon gribeauval

3 – La forge de campagne…

Une scénette sur le thème de la forge de campagne de type Gribeauval, avec son train hippomobile, son charroi et son maréchal-ferrand…

  • 01 – Le cheval d’attelage sous-verge de la forge de campagne…
  • 02 – Le conducteur d’artillerie…
  • 03 – Le cheval d’attelage pour conducteur de la forge de campagne…
  • 04 – La forge de campagne…
  • 05 – L’avant-train de la forge de campagne…
  • 06 – L’aide-maréchal…
  • 07 – L’apprenti des cuirassiers…
  • 08 – Le maréchal-ferrand…
  • 09 – Le Dragon avec son cheval… MHSP-FORGE-5-PERSONNAGES-3-CHEVEAUXforge2cheval de forge
 4 – Le bivouac…

Une scènette sur le thème du bivouac et du repos du soldat, avec l’inévitable cantinière et son fourgon…

  • 01 – Le caporal grenadier de ligne…
  • 02 – L’officier d’infanterie de la ligne en tenue de campagne…
  • 03 – La cantinière…
  • 04 – Le fusilier de la Ligne de corvée de bois avec son fagot et son morceau de bois…
  • 05 – Le fourgon de la cantinière…
  • 06 – Le mulet d’attelage du fourgon de la cantinière…
  • 07 – Le premier fusilier de l’infanterie de Ligne…
  • 08 – Le support du tourne-broche…
  • 09 – Un poulet à la broche cuisant…
  • 10 – Le caporal Grenadier de la Ligne…
  • 11 – Le deuxième fusilier de l’infanterie de Ligne…
  • 12 – Le troisième fusilier de l’infanterie de Ligne alongé, la tête sur une barrique…
  • 13 – Les 4 fusils avec leur baïonnettes, les 4 havresacs, ainsi que le support de faisceau…fourgon de la cantinière

MHSP-BIVOIQUEEDITIONS-ATLAS-MHSP-LE-BIVOUAC-AUSTERLITZ-1er-Empire

 
5 – La cuisine roulante de l’empereur…

Une scénette sur le thème de la cuisine roulante de l’Empereur…

  • 01 – Le maréchal Berthier…
  • 02 – Le maréchal Bessières…
  • 03 – Le lieutenant des chasseurs de la Garde impériale…
  • 04 – Roustam, le mameluk de l’empereur…
  • 05 – Constant, le valet de l’empereur…
  • 06 – Le cheval Constant, le valet de l’empereur…
  • 07 – La cuisine roulante de l’empereur…
  • 08 – Le page de l’empereur…
  • 09 – L’avant-train de la cuisine roulante de l’Empereur…
  • 10 – Le conducteur de la cuisine roulante…
  • 11 – Le cheval d’attelage gauche pour le conducteur de la cuisine roulante…
  • 12 – Le cheval d’attelage droit de la cuisine roulante…
  • 13 – Le cheval de
  • 14 – L’officier d’ordonnance…

cuisine roulante

6 – Le chariot Würst du Baron de Percy…

Une scénette qui nous permet de découvrir le chariot Würst pour les soins d’urgences, inventé par le chirurgien de Percy, qui conduit auprès des blessés les chirurgiens et infirmiers avec leurs attirails…

  • 01 – L’infirmier…
  • 02 – Le pharmacien…
  • 03 – Würst…
  • 04 – Le chirurgien de 2ème classe…
  • 05 – Le chirurgien de 1ère classe…
  • 06 – Le chirurgien de 3ème classe…
  • 07 – L’avant train du chariot Würst…
  • 08 – Le cheval arrière gauche de l’attelage du chariot de Würst…
  • 09 – Le premier conducteur de Würst…
  • 10 – Le cheval arrière droit de l’attelage du chariot de Würst…
  • 11 – Le palonier a deux chevaux du chariot de Würst…
  • 12 – Le cheval avant gauche de l’attelage du chariot de Würst…
  • 13 – Le deuxième conducteur de Würst…
  • 14 – Le cheval avant droit de l’attelage du chariot de Würst… …..
percy
7 – Le camps de Napoléon pendant les préparatifs de l’attaque...

Une scénette évoquant le camps de Napoléon à la veille de la bataille d’Austerlitz, le 2 décembre 1805…

  • 01 – Le général Lassalle en uniforme de hussard…
  • 02 – Le sous officier du 25ème régiment de Dragons…
  • 03 – Le cheval du sous officier du 25ème régiment de Dragons
  • 04 – Le cheval d’attelage droit du fourgon de service de l’Empereur…
  • 05 – Le cheval d’attelage gauche du fourgon de service de l’Empereur…
  • 06 – Le conducteur du train des équipages de la garde impériale…
  • 07 – L’officier d’ordonnance du Maréchal Murat…
  • 08 – Le Maréchal Murat…
  • 09 – La table de campagne de l’Empereur…
  • 10 – Le valet de la maison de l’Empereur…
  • 11 – Napoléon 1er en tenue de colonel des chasseurs de la garde…
  • 12 – Le fauteuil de campagne de l’Empereur Napoléon…
  • 13 – Le tambour et le chapeau de l’Empereur…
  • 14 – Le fourgon a deux eesieux de service de l’Empereur…
  • 15 – L’avant train du fourgon de service de l’Empereur…
  • 16 – Le laquais de la maison de l’Empereur…
  • 17 – Le panier du fourgon de service de l’Empereur…
  • 18 – Le grenadier a pied de la garde impériale…
  • 19 – Le coffre a vaisselle en cuir de l’Empereur…
  • 20 – Le laquais de la maison de l’Empereur préparant la table…

nourriture austerlitzveille de la bataille d'austerlitz

 8 – Le Carrousel… (pas de photos)

Une scénette représentant l’entraînement des cavaliers de l’Empereur au Carrousel, composée de dix cavaliers et leurs montures…

  • 01 – La monture du chasseur a cheval de la garde imperiale…
  • 02 – Le chasseur a cheval de la garde imperiale…
  • 03 – Le carabinier…
  • 04 – Le cheval de carabinier…
  • 05 – La monture de chevaux légers…
  • 06 – Le chevaux légers…
  • 07 – Le premier chevalet porte tête…
  • 08 – Le cavalier Mameluk de l’empereur…
  • 09 – Le cheval de Mameluk …
  • 10 – Le cuirassier…
  • 11 – Le cheval du cuirassier…
  • 12 – Le chevalet porte tête…
  • 13 – Le Dragon de l’Empereur…
  • 14 – Le cheval de Dragon de l’Empereur…
  • 15 – Le deuxième chevalet porte tête…
  • 16 – Le cheval de Hussard…
  • 17 – Le Hussard…
  • 18 – L’ordonnance…
  • 19 – Le cheval du lancier de la garde imperiale…
  • 20 – Le lancier de la garde imperiale…
  • 21 – Le second ordonnance…
  • 22 – Le troisième chevalet porte tête…
  • 23 – Le quatrième chevalet porte tête…
  • 24 – Le cinquième chevalet sans tête…
  • 25 – Le grenadier a cheval de la garde imperiale…
  • 26 – Le cheval du grenadier monté de la garde imperiale…
  • 27 – La monture du chasseur a cheval…
  • 28 – Le chasseur a cheval…
9 – La présentation des drapeaux après Austerlitz…

Une scènette évoquant la présentation par le général Rapp et la remise a l’Empereur des drapeaux pris a l’ennemi au cours de la bataille d’Austerlitz,
le tout inspiré par le célébre tableau du baron Gérard…

  • 01 – Le cheval de dragon…
  • 02 – Le dragon…
  • 03 – Le drapeau autrichien porté par le Dragon…
  • 04 – Le drapeau russe porté par le mameluk…
  • 05 – Le mameluk de l’Empereur…
  • 06 – Le cheval de mameluk…
  • 07 – Le chasseur a cheval de la garde…
  • 08 – Le cheval du chasseur de la garde…
  • 09 – Le drapeau autrichien porté par le chasseur a cheval de la garde…
  • 10 – L’officier d’infanterie de ligne…
  • 11 – Le grenadier a cheval de la garde…
  • 12 – Le drapeau russe porté par le grenadier a cheval de la garde…
  • 13 – Le général rapp…
  • 14 – Le cheval du général rapp…
  • 15 – Le grenadier de ligne…
  • 16 – Le drapeau russe porté par le grenadier de ligne…
  • 17 – Le voltigeur de ligne…
  • 18 – L’empereur Napoléon à pied…
  • 19 – Le drapeau autrichien porté par le voltigeur de ligne…
  • 20 – Le grenadier a pied de la garde…
  • 21 – Le fusil et le chapeau brandit par le grenadier a pied de la garde…
  • 22 – Le général Junot…
  • 23 – Le Maréchal Davout…
    remise des drapeauxdrapeauremise des drapeaux
10 – Alexandrie, la belle égyptienne…(pas de photos)

Cette scénette relate la remise des clefs de la ville d’Alexandrie au général Bonaparte…

  • 01 – Le garde du corps nubien…
  • 02 – Le janissaire portant un bouclier…
  • 03 – Le mamelouk sur un dromadaire…
  • 04 – Le porte étendard des janissaires…
  • 05 – Le cheik égyptien el Messiri…
  • 06 – Le bey d’Egypte Seid Mohamed el Koraïm…
  • 07 – Le général Napoléon Bonaparte…
  • 08 – Le général Caffarelli…
  • 09 – Le général Kléber…
  • 10 – Le mathématicien français Gaspard Monge…
  • 11 – Le grenadier d’infanterie de ligne…
  • 12 – Le carabinier d’infanterie de ligne…
  • 13 – L’officier de Dragons…
  • 14 – Le porte drapeau de demi brigade…
  • 15 – Le garde à cheval…
11 – La croix…(pas de photos)

Cette scénette relate la remise par l’Empereur de sa propre croix la Légion d’Honneur a un grenadier a pied de la garde particulièrement valeureux au combat…

  • 01 – Le carabinier blessé…
  • 02 – Le marin de la garde…
  • 03 – Le drapeau de l’infanterie de ligne…
  • 04 – Le porte drapeau de l’infanterie de ligne…
  • 05 – Le mameluk brandissant son tromblon…
  • 06 – L’officier des grenadiers de la garde…
  • 07 – Le grenadier a pied de la garde…
  • 08 – Napoléon, en grande tenue de colonel des chasseurs à cheval de la garde…
  • 09 – Le général de division…
  • 10 – Le hussard du 4ème régiment…
  • 11 – Le tambour d’infanterie de ligne, sans son instrument…
  • 12 – Le tambour
12 – Waterloo…(pas de photos)

Cette scénette relate la bataille de Waterloo…

 

  • 01 – Le Maréchal Saoult…
  • 02 – Le grenadier a pied de la garde…
  • 03 – Le général Cambrone…
  • 04 – Le porte aigle de la garde impèriale et son drapeau…
  • 05 – Le cheval du lancier polonais…
  • 06 – Le lancier polonais…
  • 07 – Le fusilier de l’infanterie de ligne française…
  • 08 – Le chasseur silésien…
  • 09 – Le dragon anglais Inniskilling…
  • 10 – Le cheval du dragon anglais Inniskilling…
  • 11 – Le porte drapeau du 1er régiment de Foot Guards
  • 12 – Le Duc de Wellington…
  • 13 – Le cheval du Duc de Wellington…
  • 14 – Le Maréchal Blücher..
  • 15 – Le cheval du Maréchal Blücher…

wellington

13 – La retraite de Russie…( pas de photos)

Cette scénette relate les affres des armées napoléoniennes a l’issue de l’aventure russe de 1812…

  • 01 – Le cocher du traineau de type troika…
  • 02 – Le cheval gauche de l’attelage de la troika…
  • 03 – Le cheval centre de l’attelage de la troika…
  • 04 – Le cheval droit de l’attelage de la troika…
  • 05 – Le courrier militaire…
  • 06 – Le cheval du courrier militaire…
  • 07 – Le traineau de type troika de l’empereur Napoléon…
  • 08 – Le valet de pied…
  • 09 – Le hussard de la garde napolitaine…
  • 10 – Le cheval du hussard de la garde napolitaine…
  • 11 – Le gendarme d’élite…
  • 12 – Le cheval du gendarme d’élite…
  • 13 – Le général de Caulaincourt…
  • 14 – L’empereur Napoléon 1er, assis…
  • 15 – L’officier interprète polonais…
  • 16 – L’aritocrate polonais…
14- Moskowa…(pas de photos)

Cette scénette inspirée du célèbre et monumental tableau du général baron Lejeune, est composée de six cavaliers avec leurs montures, accompagnés de sept soldats à pied, représente le passage de la « Moskowa » par les armées napoléoniennes a l’issue de l’aventure russe de 1812…

 

  • 01 – Le Voltigeur…
  • 02 – Le cheval du prince Eugéne de beauharnais…
  • 03 – Le prince Eugéne de beauharnais…
  • 04 – L’officier d’ordonnance du corp des Hussards…
  • 05 – Le cheval de l’officier d’ordonnance du corp des Hussards…
  • 06 – Larrey soignant le général morand…
  • 07 – Le drapeau du 48ème d’infanterie de ligne…
  • 08 – Le porte drapeau du 48ème d’infanterie de ligne…
  • 09 – Le cheval du Maréchal Murat…
  • 10 – Le Maréchal Murat…
  • 11 – L’officier des carabinniers…
  • 12 – Le cheval du Maréchal Ney…
  • 13 – Le Maréchal Ney…
  • 14 – Le Cornet d’infanterie…
  • 15 – Le cheval du Prince Poniatowski…
  • 16 – Le Prince Poniatowski…
  • 17 – Le cheval du cuirassier saxon…
  • 18 – Le cuirassier saxon…
  • 19 – Le Grenadier italien…

baron larey

15 – Le sacre de l’empereur…  (pas de photos)

Cette scénette relate le sacre de Napoléon et le couronnement de l’impératrice Joséphine, à Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804…

  • 01 – Louis Bonaparte en tenue de sacre…
  • 02 – Caroline Bonaparte en tenue de sacre…
  • 03 – Pauline Bonaparte en tenue de sacre…
  • 04 – Madame de Lavalette…
  • 05 – Le Maréchal Moncey en tenue de sacre…
  • 06 – Josephine de beauharnais…
  • 07 – Le Maréchal Murat en tenue de sacre…
  • 08 – Napoléon 1er en tenue de sacre…
  • 09 – L’estrade du trône…
  • 10 – Sa saintetée le Pape Pie VII…
  • 11 – Le prince archichancelier de l’empire Cambacérès…
  • 12 – Le général Junot en tenue de sacre…
  • 13 – Le Maréchal Berthier en tenue de sacre…
  • 14 – Le prince Eugéne de beauharnais…

joséphine murat pape

Les 20 scénettes originales MHSP commercialisée à partir 1974, comprenant une série sur le thème napoléonien!

  • -1- La scène de la bataille de Waterloo en 1815…
  • -2- La scène du Würst du Baron de Percy…
  • -3- La scène du Carrousel…
  • -4- La scène du canon de campagne de 12 Gribeauval en position de tir…
  • -5- La scène de la forge de campagne…
  • -6- La scène du train d’artillerie de ligne et son canon de campagne de 12 Gribeauval…
  • -7- La scène du bivouac…
  • -8- La scène de la Moskowa…
  • -9- La scène de la retraite de Russie…
  • -10- La scène de la cuisine roulante de l’Empereur…
  • -11- La scène de la préparation avant l’attaque…
  • -12- La scène de la bataille d’Austerlitz en 1805…
  • -13- La scène de la remise de la croix…
  • -14- La scène de la guerre d’Algérie…
  • -15- La scène du sacre de Napoléon premier…
  • -16- La scène du sacre de Napoléon II…
  • -17- La scène de la rencontre de Grenoble…
  • -18- La scène de la bataille de Fleurus en 1794…
  • -19- La scène de la campagne d’Egypte…
  • -20- La scène de la révolution française…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Henri Guillemin racontant sa légende et sa vérité…à tort ou à raison?

henry guilleminNapoléon – légende et vérité ! En cette période où des combattants de deux camps se sont battus pour des idées certes différentes mais avec un courage exemplaire qui devrait faire taire toutes les mauvaises langues, je constate que  des articles sont régulièrement publiés pour narrer les heures sombres, les minutes voire les secondes qui devraient par de nombreux documents conforter la thèse du mensonge de la “légende napoléonienne” et des écrits sur Napoléon Le Grand.« Un livre curieux serait celui dans lequel on ne trouverait pas de mensonge. » aurait dit Napoléon Bonaparte ; Maximes et pensées (1769-1821). Napoléon Le Grand aurait pu dire qu’ “Une vie curieuse serait celle dans laquelle on ne trouverait pas de mensonge“. Je trouve néanmoins intéressant par “soucis d’éducation” d’écouter le pourfendeur du “mythe”, le Don Quichotte de ses propres moulins, qui en 1968, avait lui aussi un courage et un talent certain pour raconter “sa légende et sa vérité” en Suisse Romande, terre d’accueil de Napoléon III en 1937 Mes respects posthumes, Monsieur Guillemin! – Jacques JANSSENS

Henry guillemin 2 ” Il est parfaitement vrai que je n’aime pas Napoléon Bonaparte “, nous prévient Henri Guillemin,

Henri Guillemin  – http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Guillemin

Narrateur hors pair et passionné, Henri Guillemin excellait dans l’art de la conférence et a enregistré plusieurs conférences historiques pour la Télévision suisse romande notamment Napoléon Bonaparte (en 18 clips dont 3 ont été perdus) en 1968… qu’il taille en pièce! Toutes les vidéos de ce brillant polémiste se trouve sur http://gillemin.blogspot.be/

target=”_blank”>http://www.rts.ch/archives/dossiers/3477989-les-dossiers-de-l-histoire-napoleon.html

Intégralité des 15 épisodes :

Épisodes : Les épisodes  :

http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448731-le-faux-depart-1.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448793-l-escalade-2.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448802-le-militaire-abusif-3.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448811-les-sphinx-4.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448820-brumaire-5.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448829-caid-respectueux-6.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448838-l-eglise-annexee-7.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448853-le-prenom-suffira-8.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448740-la-grande-parade-10.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448749-napoleon-11.html
http://www.rts.ch/archives/tv/divers/3448758-chanson-de-geste-12.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448767-la-debacle-13.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448775-le-recidiviste-14.html
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/dossiers-de-l-histoire/3448784-le-bilan-15.html

Henri Guillemin est avant tout un spécialiste du XIXe siècle, qu’il aborde au départ par la littérature (sa thèse sur Lamartine en 1936, puis ses travaux sur Flaubert, Victor Hugo, Zola ou Jules Vallès). Il poursuit ensuite ses recherches sur l’histoire du XIXe siècle, notamment sur

la question sociale sous la IIe République et les relations entre l’Église et l’État (Histoire des catholiques français au XIXe siècle, 1947). Pour Guillemin, l’histoire doit être au service du peuple.

Dans la plupart de ses livres (sa trilogie sur la Guerre de 1870 ou encore son analyse de l’affaire Pétain), il affirme la responsabilité des élites politiques (gauche et droite) et financières (« les gens de bien »), qui à deux reprises, en 1870 et en 1940, selon lui auraient fait le « choix de la défaite » (en préférant l’ennemi extérieur) pour mieux écraser l’ennemi intérieur : le peuple. Prenant le contre-pied de ce qu’il appelle « l’histoire bien-pensante », il n’hésite pas à écorner les mythes (comme Napoléon).

Radicalement homme de gauche, patriote (mais pas nationaliste) et gaulliste entre 1940 et 1947, il racontera dans ses interviews que ce besoin de « démystification » vient de sa colère à l’égard de l’histoire enseignée à l’école qu’il considère comme « bien pensante » et trop éloignée de la vérité.

Très éclectique, son œuvre s’intéresse autant à des grandes figures révolutionnaires qu’à des grands noms de la littérature qu’il n’hésite pas à malmener (Benjamin Constant, Alfred de Vigny, André Gide). De ses coups de cœur, ressort le portrait d’un Guillemin anticlérical, chrétien de gauche, exigeant dans ses admirations, mais, comme tout polémiste, parfois âprement contesté pour ses approximations et ses erreurs. Ainsi la médiéviste Régine Pernoud, dans Jeanne devant les Cauchons, parle-t-elle, à propos de son ouvrage sur Jeanne d’Arc, d’« anti-Histoire »…

 http://www.rts.ch/archives/dossiers/henri-guillemin/3477989-napoleon.html

Napoléon Bonaparte (1769-1821) par Henri Guillemin – 1/8

Henri Guillemin nous raconte Napoléon Bonaparte dit Napoléon Ier.

 

Napoléon Bonaparte (1769-1821) par Henri Guillemin – 2/8

Henri Guillemin nous raconte Napoléon Bonaparte dit Napoléon Ier.

 

Napoléon Bonaparte (1769-1821) par Henri Guillemin – 3/8

Henri Guillemin nous raconte Napoléon Bonaparte dit Napoléon Ier.

 

Napoléon Bonaparte (1769-1821) par Henri Guillemin – 4/8

Henri Guillemin nous raconte Napoléon Bonaparte dit Napoléon Ier.

Napoléon Bonaparte (1769-1821) par Henri Guillemin – 5/8

Henri Guillemin nous raconte Napoléon Bonaparte dit Napoléon Ier.

Napoléon Bonaparte (1769-1821) par Henri Guillemin – 6/8

Henri Guillemin nous raconte Napoléon Bonaparte dit Napoléon Ier.

Napoléon Bonaparte (1769-1821) par Henri Guillemin – 7/8

Henri Guillemin nous raconte Napoléon Bonaparte dit Napoléon Ier.

Napoléon Bonaparte (1769-1821) par Henri Guillemin – 8/8

Henri Guillemin nous raconte Napoléon Bonaparte dit Napoléon Ier.

Maximilien Robespierre (1758-1794) par Henri Guillemin – 1/3

Henri Guillemin nous raconte la Révolution Française.

Maximilien Robespierre (1758-1794) par Henri Guillemin – 2/3

Henri Guillemin nous raconte la Révolution Française.

Maximilien Robespierre (1758-1794) par Henri Guillemin – 3/3

Henri Guillemin nous raconte la Révolution Française.

Napoléon III en Suisse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Napol%C3%A9on_III#Tentative_de_soul.C3.A8vement_.C3.A0_Strasbourg

En août 1837, c’est finalement muni d’un faux passeport américain qu’il parvient à se rendre en Suisse auprès de sa mère mourante37. Maintenue en vie sous opium, elle décède le 5 octobre 183738.En juin 1838, l’un des conjurés de Strasbourg, l’ex-lieutenant Armand Laity, apparenté par alliance à la famille de Beauharnais, publie à 10 000 exemplaires une brochure, financée par Louis-Napoléon39, intitulée Relation historique des événements du 30 octobre 1836. Cette publication est un brûlot destiné à provoquer le régime en faisant l’apologie du bonapartisme, centré autour du triptyque nation, peuple et autorité. Dans la propagande bonapartiste ainsi présentée, la démocratie, définie comme « le gouvernement d’un seul par la volonté de tous », s’oppose à la république supposée être, pour Louis-Napoléon, « le gouvernement de plusieurs obéissant à un système »40. En réaction, la brochure est saisie par les autorités alors que Laity est arrêté, traduit devant la Cour des pairs pour attentat contre la sûreté de l’État et condamné à 5 ans de détention et 10 000 francs d’amende le 11 juillet 183841.

À la suite de cet incident, le gouvernement français demande à la Suisse, au début du mois d’août 1838, l’expulsion du prince Louis-Napoléon et, sûr de l’appui de l’Autriche, menace la confédération d’une rupture des relations diplomatiques et même d’une guerre, allant jusqu’à concentrer dans le Jura une armée de 25 000 hommes. Le gouvernement suisse, indigné, invoque la qualité de bourgeois de Thurgovie du prince. En définitive, celui-ci annonce, le 22 août, son intention de s’installer en Angleterre42 ce qui permet au gouvernement de Berne de déclarer l’incident clos sans avoir eu à céder aux exigences françaises43.

Ayant hérité de sa mère, Louis-Napoléon a les moyens d’imprimer à 50 000 exemplaires une brochure détaillant son programme politique, Les Idées napoléoniennes, dans laquelle il fait de Napoléon Ier le précurseur de la liberté. Au début de 1840, l’un de ses partisans les plus fidèles, Fialin, lance à son tour ses Lettres de Londres, qui exaltent ce prince qui « ose seul et sans appui, entreprendre la grande mission de continuer l’œuvre de son oncle »44.

Bonapartiana III : Jeudi du Quartidi : 24 Floréal 223 – fête d’obligation!

france frontières ulraBonapartiana  III : Jeudi du Quartidi: 24 Floréal 223

“L’actualité” de Napoléon Le Grandjacques JANSSENS

NOUVELLES DE NAPOLEON BONAPARTE BELGIQUE

http://i2.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/Nap0.jpg

L’Ascension est aujourd’hui une journée fériée en Belgique et en France. Sous l’Ancien régime, les fêtes chrétiennes rythmaient la vie des villes et des campagnes. L’Ascension, comme Pâques, Noël ou les fêtes patronales étaient chômées dans un pays encore majoritairement rural. La Révolution française tente – sans succès – de les remplacer par de nouvelles célébrations laïques. Le Concordat signé en 1801 par Napoléon Bonaparte avec le pape Pie VII, rétablit quatre fêtes chrétiennes dans le calendrier : Noël, l’Ascension du Christ, l’Assomption de Marie (15 août) et la Toussaint. On parle alors de “fêtes d’obligation“. Malgré la séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905, ces quatre dates demeurent chômées dans l’Hexagone. Par ailleurs, ce jour est férié dans de nombreux pays comme l’Allemagne, la Belgique ou la Suisse (mais pas l’Italie, l’Espagne ou le Royaume-Uni).

EXPOSITIONS

 

  • Napoléon dans les plaines de Fleurus

    Les expositions (château de la paix) seront ouvertes samedi et dimanche de 10 h à 18 h http://i2.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/fleurus.jpgdu 22 mai au 13 septembre 2015.Durant ces mêmes week-ends – des visites guidées seront       organisées à 10 h – 14 h – 17 h. L’accès au château d’eau de Fleurus
    point de vue du champ de bataille –est prévu durant un week-end tout les trois week-ends.  –  Soit les 23-24 mai, 13-14 juin, 4-5 juillet,  25-26 juillet, 15-16 août et 5-6 septembre (sous réserve).

  • Les fraises de Grouchyhttp://i0.wp.com/napoleonbonaparte.be/WordPress3/wp-content/uploads/Fraises.jpeg

    Plusieurs pièces rares, issues de collections privées y seront exposées : objets personnelsdu maréchal Grouchy, pièces d’équipements français et prussiens, manuscrits d’époques, tableaux et gravures anciennes…Le Maréchal Grouchy avait établi son quartier-général à Walhain dans la Ferme Marette. Le 18 juin 1815, pressé par le Général Gérard de rejoindre l’empereur vers Mont-Saint-Jean, Grouchy, toujours occupé à déjeuner d’un plat de fraises, refuse. En effet, selon lui ce serait enfreindre les instructions de l’Empereur qui étaient de suivre les prussiens…

ARTICLES

 

 

 

LIVRES

  •  Le général Lasalle Le général LasalleCe guerrier intrépide originaire de Metz, incarnation d’un cavalier léger, s’est taillé la place dans la légende à grands coups de sabre. Vaillant, courageux, intelligent, il fut l’idole de ses soldats, malgré sa façon parfois sévère de punir la moindre faute contre le devoir militaire tel qu’il l’entendait lui-même – Golymin en est la preuve terrible. Ses incartades lui ont valu la célébrité sans pareil au sein de l’armée, où le moindre sous-lieutenant de cavalerie s’efforçait à l’imiter. Contrairement à d’autres, son caractère turbulent ne lui a point porté ombrage dans l’esprit de Napoléon, qui pardonnait tout à la bravoure et à la fidélité. Mais la personnalité de Lasalle est à double facette : buveur, tapageur, bretteur – et en même temps, mari tendre et attentif, ami dévoué. Il n’est pas interdit de rêver à ce qu’il aurait pu devenir si la mort ne l’avait pas fauché le 6 juillet 1809, à Wagram, en plein éclat de sa carrière fulgurante… Il nous reste de lui le célèbre tableau de Detaille, et ces paroles qu’il écrivit à sa femme: ” Mon cœur est pour toi, mon sang à l’Empereur, et ma vie à l’honneur “. Le superbe livre de Marcel Dupont, devenu un classique recherché, nous entraîne dans le sillage de ce cavalier d’exception, en faisant revivre les moments forts de cette existence hors pair.

    Il n’y a pas que la BD pour montrer Waterlooarticle image

    Dans l’exposition de Braine-le-Château, outre les planches agrandies de la bande dessinée, on trouve diverses vitrines. On y trouve ainsi une image d’un des ancêtres de la bande dessinée, une image d’Epinal, des figurines en miniature, un chapeau qui aurait bien pu être celui de Napoléon (mais celui-là est ailleurs, bien protégé) et le fameux tableau de Patrice Courcelle représentant le QG de Napoléon, tableau qui a déjà fait plusieurs fois le tour du monde… et dont vous pouvez acquérir des reproductions dans la boutique Waterloo.

VIDEOS

France:HENRI GUILLEMIN TAILLE EN PIÈCES NAPOLÉON BONAPARTE PARTIE 3/15 LE …camer.be Elle a trente-trois ans, Bonaparte vingt-sept. Marié le 9 mars 1796, Bonaparte est nommé commandant en chef de l’armée d’Italie. Accueilli avec …

 

 

Bulletin Bonapartiana II – Samedi du Nonidi 19 Floréal 223

france frontières ulraBonapartiana  II : Samedi du Nonidi 19 Floréal 223

L’actualité de Napoléon Le Grand – S’abonner (Jacques Janssens)

NOUVELLES DE NAPOLEON BONAPARTE BELGIQUE

LIVRES

  • 315 p. – 24,90 € Le 18 juin 1815, à Waterloo, Napoléon livra sa dernière bataille qui, après beaucoup de sang, a tant fait couler d’encre qu’elle ne paraît…
  • 336 p. – 21 € Tout au long de son ascension fulgurante et de son règne, Napoléon s’applique à construire et à nourrir sa propre légende. Il fait évoluer so…
    320 p. – 22 € Cerner l’homme Napoléon Bonaparte sous toutes ses facettes : telle est l’ambition du présent ouvrage. Depuis l’œuvre de Jean Tulard en 1977, …
  • 896 p. – 9,50 € – Waterloo est plus qu’une bataille : c’est l’événement qui sonne la fin de Napoléon et du conflit militaire qui ensanglantait l’Europe depuis…

VIDEOS

Le dernier repas Jules César Napoléon vidéo

EXPOSITIONS

ARTICLES

 

«Waterloo et la Route Napoléon» – Trivial Pursuit

En marge des grandes festivités qui ont un coût relativement élevé existent des initiatives citoyennes participatives qui méritent d’être à l’honneur!

WaterlooCrFo (1)

Les Wallons ont des idées et sont solidaires entre eux! J’ai été contacté par l’agence de communication Dico Games qui a décidé de créer un “Trivial Pursuit” spécial pour le bicentenaire de la bataille de Waterloo… Il s’agit d’un financement participatif où les citoyens peuvent participer en s’inscrivant sur le site https://crowdin.be/projets/trivial-pursuit-waterloo/….

Plusieurs formules sont proposées aux donateurs selon leurs moyens : Je vous invite à participer à cette initiative qui a le mérite d’être locale, originale et intéressante pour partager notre passion avec nos amis ou notre famille d’une manière ludique! Jacques JANSSENS

contreparties Trivial Pursuit Waterloo - crowdfunding

  • Un Trivial Pursuit pour le bicentenaire à Waterloo

A défaut de pouvoir assister à la bataille sur le terrain, les reconstitutions de juin étant sold-out, les amateurs de l’époque napoléonienne pourront apprendre à mieux l’apprivoiser… sur une table de jeu.

L’agence de communication Dico Games a en effet décidé de créer un Trivial Pursuit spécial pour le bicentenaire de la bataille de Waterloo. “Il s’intitulera Waterloo et la route Napoléon”, précise Didier Colart, le manager de la société……http://www.lalibre.be/regions/brabant/un-trivial-pursuit-pour-le-bicentenaire-a-waterloo-5524285435704bb01b9ef310

Waterloo

  • Une touche carolo dans Waterloo 2015

Une PME carolo a lancé un appel aux fonds participatifs pour éditer le jeu. Elle espère récolter 15.000 euros.

Si c’est sur le plateau de Waterloo qu’elle est la plus visible, la fièvre napoléonienne n’épargne pas le Hainaut à l’approche de la date du bicentenaire de la bataille du 18 juin 1815. Pour commémorer l’événement, une PME de Charleroi vient de lancer un appel aux fonds participatifs en vue de l’édition d’un « Trivial Pursuit » collector. Titulaire des droits d’exploitation du jeu de société pour la Belgique, Dico.be n’en est pas à sa première expérience : elle a déjà produit une demi-douzaine de coffrets thématiques, dont deux en format « voyage » pour les 100 ans de la Première Guerre mondiale et le Doudou à Mons. Pour le projet « Waterloo et route Napoléon en Wallonie », il s’agit de lever un capital de 15.000 euros nécessaire au financement de la préproduction. « Des partenaires institutionnels et privés ont déjà marqué leur soutien, notamment le musée Wellington et l’office de promotion du tourisme de Bruxelles-Wallonie », explique Didier Colart, manager de Dico.be. « Mais aussi la brasserie Anthony Martin, qui produit une cuvée spéciale bicentenaire (la Waterloo) et l’artisan chocolatier Hervé Filleul de Couleur Chocolat, créateur d’une praline à la bière en forme de bicorne. Leurs produits s’intégreront dans des coffrets de jeu en série limitée. »….http://www.lesoir.be/833709/article/actualite/regions/hainaut/2015-03-26/une-touche-carolo-dans-waterloo-2015

Didier Colart dévoile son projet: un set de questions «Waterloo» pour le célèbre jeu.

  • Un financementpar crowdfunding

«Pour en financer le coût de préproduction, nous avons décidé de lancer un appel aux fonds participatifs via la plateforme de crowdfunding liégeoise Crowd’in», précise Didier Colart, manager de Dico.be.

Objectif: lever un capital de 15 000€ nécessaire au financement d’une série de 3 000 coffrets de jeu. «Des partenaires institutionnels et privés ont déjà marqué leur soutien, notamment le Musée Wellington et l’Office de promotion du tourisme de Bruxelles-Wallonie.»

Mais aussi la brasserie Anthony Martin, qui produit une cuvée spéciale bicentenaire (la Waterloo) et l’artisan chocolatier Hervé Filleul de Couleur Chocolat, créateur d’une praline à la bière en forme de bicorne pour commémorer l’événement. «Leurs produits doivent compléter des coffrets souvenirs en nombre limité, réservés à nos partenaires financiers», poursuit Didier Colart….http://www.lavenir.net/cnt/dmf20150316_00617480

NAPOLEO MAGNO – IN MEMORIAM 2015

france frontières ulraLe 5 mai 1821, à 17h49, Napoléon le Grand est mort à, Sainte-Hélène. Depuis, le 5 mai est l’occasion d’honorer sa mémoire et tous ceux, civils et militaires, qui ont œuvré sous sa direction ou travaillé pour lui en suivant son exemple. Afin de permettre à plus de monde de participer à cet événement, il a été renouvelé pour le 15 décembre, anniversaire du retour des Cendres de l’Empereur en 1840. Mouvement Bonapartiste

Pour ceux qui ne pourront pas assister/participer aux cérémonies du 5 mai cette année, n’hésitez pas à  laisser un message ou une image dans les commentaires qui sont pour ce jour de mémoire ouverts à toutes et tous! – Jacques JANSSENS –

 “Après cinq ans et demi de captivité sur l’affreux rocher de Sainte-Hélène, la mort de NAPOLÉON vint mettre un terme aux alarmes du ministère anglais et aux terreurs de la Sainte-Alliance. Attaqué d’une maladie de foie chronique, la santé de l’Empereur s’affaiblissait de plus en plus; à mesure que ses forces s’éteignaient, les symptômes de sa maladie devenaient moins équivoques. Enfin, la journée du 05 mai 1821 éclaira la fin de sa cruelle agonie. Au jour naissant, dans les agitations d’un délire convulsif, on lui entendit proférer les mots : tête…. armée…. ce furent les derniers. Le soir, à six heures moins onze minutes, le plus grand homme des temps modernes avait cessé de vivre. Napoléon, dans un écrit que l’on ouvrit immédiatement après sa mort, disait : ” Je désire que mes cendres reposent sur le bord de la Seine, au milieu du peuple français que j’ai tant aimé.” Espérons que son vœu sera réalisé, puisque déjà sa statue, que les vandales de 1815 avaient fait disparaître, vient d’être replacée au sommet de la colonne, qui rappelle le souvenir de ses hauts faits et de la gloire immortelle dont il a doté la France.” Texte de l’image d’Epinal!

05051821
Mort de Napoléon le Grand

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84143545/
Auteur : Georgin. Graveur
Éditeur : De la fabrique de Pellerin, imprimeur libraire à Épinal
Type : Scènes historiques – 1800-1869,image fixe,estampe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

%d blogueurs aiment cette page :